PHILATONE

Originaire du sud de la France, là où les cigales chantent tout l’été, Philatone est un duo crée en 2016. Ils mélangent textures électroniques et instruments acoustiques pour créer un univers envoûtant et sensible. Ils nous livrent une musique douce amère, délicate et brutale, sombre et lumineuse, une musique limpide et pourtant pleine de forces contraires. Un peu comme la vie…

Originally from the south of France, where the cicadas sing all summer long, Philatone is a duo created in 2016. They mix electronic textures and acoustic instruments to create a bewitching and sensitive universe. They give us a bittersweet music, delicate and brutal, dark and luminous, a limpid music and yet full of opposing forces. Kind of like life…

NOUVEL ALBUM EN PRÉPARATION POUR 2024 !

DISCOGRAPHIE

  • I DON’T WANNA DIE – SINGLE – 2024
  • COWBOYBOY – EP 3 TITRES – 2023
  • LA PART ANIMALE – ALBUM – 2022
  • AU-DESSUS DES NUAGES – EP – 2022
  • WHERE IS MY WAY – EP – 2021
  • J’OUBLIERAI – EP – 2020
ÉCOUTER PHILATONE

LIVE AU FORT GIBRON – JUIN 2023

RELEASES

I DONT WANNA DIE -SINGLE DE PHILATONE

I DON’T WANNA DIE
Single
2024

COWBOY BOY
EP 3 titres
2023

LA PART ANIMALE
Album CD Digipack
2022

AU-DESSUS DES NUAGES
Digital Single
2022

J’OUBLIERAI
Digital Single
2020

WHERE IS MY WAY
Digital Single
2021

PRESS REVIEW

LA PART ANIMALE – Chronique de Raphaël Duprez sur PUNKTUM

Véritables machines à inventer des sonorités contradictoires pour en former des titres aux ressentis et sensations uniques, Nicolas et JeanFi donnent à Philatone des pulsions ombrageuses et qui, derrière les nappes brumeuses, laissent entrevoir une multitude de lueurs surnaturelles, de phares égarés dans l’espace ou sur les océans de la solitude et de l’oubli. Les quatre premiers extraits de La part animale jonglent ainsi entre folk mécanique porté par une désincarnation humaine latente (« La Légèreté ») et un refus de l’oubli, qu’il soit lié à la relation achevée ou à la perte de ses repères et signes vitaux (« J’oublierai »). Le paradoxe que le duo expose dans toute sa déroutante splendeur nous permet d’entrevoir, justement, l’instinct qui le pousse à rechercher, au plus profond de l’âme et des instruments, ces substances tantôt dérangeantes, tantôt inconnues et qui font de l’individu ce qu’il est, émotionnellement et socialement. Sans prôner une quelconque forme d’égocentrisme lié à la survie de l’être, Philatone dessine les caractères impudiques et empathiques de créatures hybrides qui, sur le long format qui s’annonce, vont pouvoir laisser exploser toutes leurs complémentarités et contradictions.

LA PART ANIMALE – Chronique de HOMECOOKING SHARE

Une écoute distraire de «La Part Animale» pourra donner l’impression d’un disque de pop tant les mélodies et harmonies peuvent sembler familières, tant les vocaux percutent immédiatement. Pourtant les ritournelles naïves de Philatone sont davantage des petits OVNI’s sonores. Déjà dans la structure même des morceaux, qui laissent énormément de temps aux plages instrumentales. Et par cette façon bien personnelle qu’a Philatone d’assembler des sonorités acoustiques immédiates et des petites expérimentations électroniques, avec subtilité et insouciance. «La Part Animale» est rempli de petits détails sonores bien croustillants, qui ont le don de transformer des pop-songs en beaux moments d’explorations sonores, dont il est difficile de décrocher. Rendre évident ce qui ne l’est pas forcément, c’est la preuve que l’on a là un excellent disque.

A distracted listening of «La Part Animale» could give the impression of a pop record, so much the melodies and harmonies can seem familiar, so much the vocals strike immediately. However, Philatone’s naive ritornellos are more like little sonic UFO’Ss. Already in the structure of the tracks, which leave a lot of time to the instrumental tracks. And by this very personal way that Philatone has to assemble immediate acoustic sounds and small electronic experiments, with subtlety and carelessness «La Part Animale» is full of small and crispy sound details, which have the gif to transform pop-songs into beautiful moments of sound explorations, from which it is difficult to take off. To make obvious what is not necessarily obvious, it is the proof that we have here an excellent record.